Se préparer, se former et s’outiller pour accompagner la croissance du marché du BTP

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Par Steven Kratsis, vice-président, Engineering and Construction, EURA, AspenTech

Le BTP joue un rôle vital dans l’économie mondiale. Les tendances encourageantes observées dans ce secteur indiquent désormais une croissance. Tous les pays portent encore les stigmates de la récession économique, mais les entreprises du secteur du BTP constatent une évolution de la dynamique du marché vers des projets plus importants dans les domaines de la pétrochimie, du génie civil et de l’immobilier résidentiel et commercial. Les blocs de construction sont là et les signes sont positifs.

De nombreux propriétaires-exploitants se retrouvent sur un marché d’acheteurs et en position de force pour sélectionner les entreprises d’ingénierie rapides en termes d’exécution, capables de respecter des normes et suffisamment flexibles pour respecter les délais des projets. Les propriétaires-exploitants seront toujours en quête du meilleur rapport qualité/prix. Un des principaux moteurs de la croissance est la nécessité d’améliorer les infrastructures, en particulier dans les régions émergentes du Moyen-Orient, de la Russie, de l’Inde et de la Chine. Ce besoin est porteur d’une multitude d’opportunités de développement de relations à long terme garantes de projets rentables pendant de nombreuses années. Par conséquent, les grandes multinationales du secteur du BTP élargissent leurs capacités et renforcent leur compétitivité pour s’assurer une position stratégique. La pression est intense : il est urgent de se préparer, de se former et de s’outiller pour être à la hauteur de la tâche.

Se préparer : diversifier les services d’ingénierie pour renforcer l’entreprise

La qualité du produit fini et la performance financière optimale sur un projet sont d’une importance primordiale pour les propriétaires-exploitants. Les entreprises du secteur du BTP qui se développent rapidement au moyen de fusions et d’acquisitions ou d’investissements opérationnels seront en mesure de répondre à la demande et de tirer parti des opportunités de croissance. La capacité à se diversifier et à mener à bien des projets dans les délais fixés est essentielle pour remporter des marchés à court terme, mais surtout pour pouvoir accompagner l’évolution des besoins du marché et s’adapter en vue d’une croissance à long terme. Selon un récent rapport de PwC sur le marché mondial de la construction, « le volume de production du secteur de la construction devrait atteindre 15 000 milliards de dollars d’ici 2025, soit une croissance de plus de 70 % ».

Des milliards de dollars sont investis dans des infrastructures gazières en Amérique du Nord et dans des projets pétroliers en aval au Moyen-Orient. L’Asie se lance également dans des projets d’expansion. La plupart des propriétaires-exploitants n’ont pas suffisamment de ressources internes pour entreprendre de grands travaux d’ingénierie dans le cadre de ces projets. Néanmoins, ils continueront à faire pression sur les entreprises d’ingénierie externes pour qu’elles participent aux études de faisabilité afin de les aider à estimer les coûts d’investissement, notamment par la simulation et la modélisation, et à trancher sur la construction projetée.

Les règles du jeu évoluent dans le secteur de l’ingénierie. Les géants du BTP alignent leurs activités pour s’adapter à cet environnement de plus en plus dynamique, caractérisé par une plus grande complexité des projets et une demande croissante de résultats plus rapides et moins coûteux. En somme, ils s’efforcent aujourd’hui de renforcer leurs capacités sur divers marchés pour apporter une expertise technique et de la valeur ajoutée du début à la fin d’un projet. En diversifiant leurs intérêts au-delà des projets de construction traditionnels, ces entreprises pénètrent des domaines allant de l’exploration marine et terrestre au développement des ressources minérales et minières, en passant par les systèmes sous-marins, la monétisation des réserves de GNL/gaz naturel, le raffinage, les produits chimiques et pharmaceutiques, les centrales électriques et les installations industrielles. Cette stratégie leur permet d’atténuer la concurrence et les aide à mettre en place la structure organisationnelle nécessaire pour mieux gérer le risque lié au portefeuille afin d’assurer un développement durable.

Se former : enrichir les compétences et développer les talents

Dans ce secteur, le vivier de talents s’assèche. Les entreprises d’ingénierie et les propriétaires-exploitants sont confrontés au contre-courant de la vague des départs en retraite des talents. Sauver la génération « perdue » est essentiel pour les industries de process en général. Le marché de la construction, en particulier, s’est contracté d’au moins 30 % depuis 2007. En raison du ralentissement économique, des milliers de professionnels qualifiés ont perdu leur emploi et l’accès à la profession s’est avéré difficile pour de nombreux jeunes ingénieurs diplômés ou sur le point de l’être.

De nombreuses entreprises de BTP reconnaissent désormais que le développement de nouveaux talents les aidera à tirer parti de la reprise des mégaprojets sur le marché. Cette stratégie leur permet de former les leaders de demain, de pérenniser leur entreprise et de revoir les anciennes valeurs qui, fondées sur une vision à court terme, ont précédemment paralysé le marché. De nombreuses entreprises d’ingénierie se lancent dans de grands programmes de recrutement et de formation pour tirer parti de la reprise de la demande. Le renforcement des capacités se présente sous la forme d’évaluateurs des coûts et d’ingénieurs capables de modéliser des projets. Cette initiative de planification de la relève est considérée par de nombreux acteurs du marché comme étant un aspect du plan prévisionnel d’activité aussi important que les performances opérationnelles et la stabilité financière.

Par exemple, Technip, leader mondial de l’ingénierie et de la construction, relaie activement sur son site Web l’importance de la reconnaissance des compétences en prévision des besoins futurs. « Compte tenu de la mondialisation croissante de notre marché, une équipe diversifiée qui reflète les régions et les cultures des pays dans lesquels nous exerçons nos activités est essentielle. Technip reconnaît ce besoin. Notre modèle de développement des compétences renforcera nos performances sur un marché multidisciplinaire et multirégional. Il en résultera des services véritablement internationaux pour nos clients et une multitude d’opportunités pour le personnel de notre entreprise ».

Des entreprises phares du secteur de l’ingénierie et de la construction, telles que Foster Wheeler, WorleyParsons et bien d’autres, adoptent également cette stratégie pour atteindre leurs objectifs métier à long terme. La diversification signifie donc que les entreprises du secteur déploient également des compétences appropriées à travers le monde pour la gestion des contrats et l’affectation des ressources humaines, telles que les évaluateurs des coûts, afin d’assurer un équilibre optimal entre les exigences de coût, de qualité et de délai. Une approche réellement globale de la gestion de projet exige donc un personnel réellement bien formé et flexible.

S’outiller : investir dans la technologie

La diversification et le recrutement engendrent la nécessité de s’appuyer sur la technologie pour collaborer et simplifier les processus afin de mener à bien les projets dans les délais fixés. La tendance la plus importante dans le secteur de la construction est le recours croissant à des logiciels d’avant-garde pour gagner en efficacité dans les domaines de l’ingénierie et de la conception. Le fait d’équiper les ingénieurs avec des outils logiciels intégrés d’avant-garde crée un environnement puissant et collaboratif au sein de l’entreprise. Des applications d’ingénierie sont spécialement conçues pour améliorer la rentabilité, renforcer les capacités, réduire les coûts opérationnels et optimiser l’efficacité énergétique. Selon le rapport « Process Engineering Tools Worldwide Outlook » d’ARC, « d’ici à 2015, le marché des outils d’ingénierie des procédés industriels devrait générer des ventes se chiffrant à plus de 3,6 milliards de dollars, soit un taux de croissance annuel pondéré supérieur à 13 % ».

De nombreuses sociétés d’ingénierie de premier plan ont adopté aspenONE Engineering, suite de produits leader sur le marché, axée sur l’ingénierie et l’optimisation des procédés industriels. Des outils d’analyse et de conception sont intégrés pour la modélisation des procédés. Ces outils offrent des fonctions d’analyse de l’efficacité énergétique, des coûts et de la conception des équipements qui permettent aux entreprises, au cours du processus de modélisation, d’optimiser la conception des procédés pour réduire la consommation électrique, les coûts d’investissement et les coûts opérationnels, tout en améliorant le rendement des produits. La capacité à déterminer les coûts d’investissement et les coûts opérationnels de la manière la plus précise possible à un stade précoce de la conception permet aux ingénieurs de discuter à la fois des options techniques et de la faisabilité économique au début du projet, c’est-à-dire à un moment où les changements sont encore possibles. En outre, le fait d’équiper les ingénieurs des outils logiciels leur permettant de traiter rapidement des changements soudains liés à l’évolution des critères commerciaux et de conception du client est extrêmement bénéfique pour les entreprises. Les clients accèdent aux produits selon le principe du « check out/check in » à concurrence de la quantité de jetons achetée. La maintenance logicielle est incluse dans le contrat et les clients bénéficient d’un accès à tous les produits futurs aspenONE®. L’intérêt de ces dispositions est que les entreprises peuvent contrôler les modalités d’utilisation de leur logiciel et les modifier en fonction de l’évolution de leurs besoins à travers le monde.

Les entreprises du secteur du BTP qui s’appuient sur des solutions innovantes de modélisation des procédés obtiennent des résultats tangibles : réduction des délais d’exécution des projets avec des gains de productivité atteignant 30 %, meilleure utilisation du capital dans des délais serrés et variantes permettant de réduire de 10 à 20 % les coûts d’investissement.

Développement pour une prospérité durable

Les entreprises du secteur du BTP étendent leur portefeuille de services en renforçant leurs compétences pour s’imposer sur de nouveaux marchés et atténuer les risques. Face aux fortes attentes des clients, à la concurrence croissante et aux réglementations de plus en plus strictes, des processus métier et des solutions technologies plus robustes sont indispensables pour améliorer les performances opérationnelles et financières des projets.

Les entreprises d’ingénierie qui renforcent leurs capacités internes et innovent seront prospères dans ce nouvel environnement. Les responsables de mégaprojets qui auront la garantie de travailler avec des partenaires disposant des compétences nécessaires en bénéficieront grâce à la collaboration et réaliseront des gains financiers significatifs. Le secteur de la construction est en pleine expansion à la fois verticalement et horizontalement, afin de répondre à l’augmentation des besoins sociaux, commerciaux et industriels. La croissance nécessite une diversification, qui est facilitée par des compétences exigeant des logiciels d’avant-garde faciles à utiliser. Il est temps de se préparer, de se former et de s’outiller pour un marché qui évolue rapidement.




  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »